Communiqué du Conseil de la Famille

16 juin 2011 M. Jean Charest,
Premier Ministre de la Province du Québec 

M. Steven Harper,
Premier ministre du Canada

M. ThierryVandal,
Président d’Hydro-Québec

M. Michael Binder
Président de la Commission canadienne de sûreté nucléaire

Objet: Mission de Paix sur le Saint-Laurent, en face de la centrale nucléaire de Gentilly-2, le 26 juin.

Le Conseil de La Famille reconnaît, après avoirrassemblé les informations pertinentes depuis la catastrophe de la centrale nucléaire de Fukushima, au Japon;

Que l’usage de l’énergie nucléaire brise le tissu même de la vie, en divisant ses éléments fondamentaux, les atomes.

– Que le Québec est sujet, périodiquement, à de terribles tremblements de terre; comme selon ce que nous relate Marie Guyard, dite Marie de l’Incarnation, en 1663: ‘‘…l’on commença à découvrir les effets des tremblements de terre, quand ils sont violents; savoir quantité de crevasse sur la terre, de nouveaux torrents, de nouvelles fontaines, de nouvelles collines, où il n’y en avait jamais eu... ».

– Que nous risquons un accident, aux conséquences irréparables.

Que nous produisons d’énormes quantités d’une matière qui demeure toxique pendant plusieurs centaines de milliers d’années, devant laquelle nous sommesimpuissants et qui n’existe pas à l’état naturel sur Terre;

Que nous ne détenons ni la technologie ni le savoir faire pour contenir les radiations.

Que nous maintenons une technologie liée àl’industrie militaire. Pensons aux réacteurs Candu qui ont été vendus à l’Inde et au Pakistan. Ces pays ont maintenant l’arme nucléaire.

Que noushypothéquons nos enfants d’une dette financière injustifiable.

Que nous accumulons des déchets radioactifs et toxiques qui ne peuvent être déplacés pour des décennies et qui plus tard nécessiteront d’être enfouis dans le corps même de notre Mère Terre.

Que nous contaminons unenvironnement dans un secteur sensible qui menace la vie telle que nous la connaissons tout le long du fleuve, depuis Champlain, la Ville de Québec, le golfe du Saint- Laurent, jusqu’aux Îles de la Madeleine.

Le Conseil de La famille demande par conséquent:

La fermeture et le déclassement du réacteur nucléaire Gentilly-2;

L’étude et la mise en place de mesures de sécurité exceptionnelles pour le démantèlement de la Centrale,

La décontamination et la sécurisation du site.

Le Conseil de La Famille et le Conseil Traditionnel Mohawk, dans le respect du Tekeni tehioate ( le wampum à deux voies) seront sur le fleuve, en face de la centrale nucléaire de Gentilly2, le 26 juin 2011, avec des représentants des Professionnel-les de la Santé pour la Survie mondiale, des Artistes pour la Paix, du Mouvement Sortons le Québec du nucléaire, des participants de la Marche pour un Moratoire d’une Génération sur les gaz de schiste et plusieurs autres pour réitérer au Québec et au monde notre désaccord avec toute remise en marche de la centrale nucléaire Gentilly-2.

En Paix et Amitié

Yvan Bombardier
coordonnateur
Conseil de La Famille

Advertisements

~ par Sept-Îles sans uranium sur 22 juin 2011.

 
%d blogueurs aiment cette page :