Visite d’installations minières d’URANIUM en Saskatchewan

Communiqué

Pour diffusion immédiate

Délégation Uranium Québec :

Visite d’installations minières d’URANIUM en Saskatchewan


Sept-Îles, le 4 janvier 2011

SISUR demande au MRNF de permettre à des représentants citoyens de la Côte-Nord et du Québec de prendre place dans la délégation qui se rendra en Saskatchewan lundi prochain.

C’est incroyable qu’on joue encore, en 2011, avec l’information et que les citoyens soient encore mis de côté. Nous sommes à l’ère de l’acceptabilité sociale et du développement durable et tout le monde s’entend pour dire que nous devons moderniser la Loi sur les Mines.Les territoires municipaux sont un enjeu majeur pour l’industrie minière, particulièrement pour l’uranium nord-côtier en Minganie.

Comme à Sept-Îles, plusieurs claims sont en ville. À Baie-Johan-Beetz, on a déjà dépensé plus de 10 millions de dollars en exploration avec la confirmation de 9 000 000 lbs à quelques km du quai. C’est l’endroit où la livre d’uranium coûte le moins cher à confirmer, environ 1$ par livre. Ailleurs sur la Terre, on peut parler de 10$ la livre. La Minganie est une aubaine pour l’exploration de ce métal radioactif et déjà 7 des 8 municipalités
de la MRC demandent un moratoire sur les mines d’uranium.

On voit mal comment cette MRC et des villes comme Sept-Îles peuvent justifier des dépenses pour un voyage promotionnel pour élus quand la position des citoyens est claire : ils ne veulent pas de ce type de mine (acceptabilité sociale négative).

Cette rencontre d’information sur l’uranium en Saskatchewan réunissant une délégation du Québec de 30 élus et
représentants d’organismes ressemble beaucoup à une délégation commerciale en Chine. Cette fois-ci, ce n’est pas la bonne main-d’œuvre chinoise peu dispendieuse qui est en cause mais la ressource uranium pas chère du Québec et bien sûr sa bonne main-d’œuvre et son électricité fiable!

Nous invitons les citoyens à contacter leurs élus afin de leur rappeler qu’il est de leur devoir d’agir dans le respect de la position citoyenne.

 

Marc Fafard, Porte-parole de SISUR, 418-927-2528

p.j. : Lettre Min. Normandeau, Horaire voyage promo

-30-

Advertisements

~ par Sept-Îles sans uranium sur 15 février 2011.

 
%d blogueurs aiment cette page :